mercredi 9 mai 2018

Peinturlure, peinturlure...

 Depuis mon dernier article j'ai travaillé sur l'accastillage récupéré d'occasion. Tout est refait à neuf, ça brille et ça tourne tout seul.
J'ai aussi bien avancé sur le safran, je vous montrerai des photos prochainement.
Petite infidélité à Brindille, je me suis amusé à faire de la marqueterie sur un wakeboard que j'avais réparé.
Je profite d'une fin de semaine peu chargée pour aller faire de la peinture sur ma Brindille.
Le temps est au beau fixe et je peux peindre en aérant bien le bateau. Deux couches et le résultat est déjà bien satisfaisant.
Je travaille aussi sur les encadrements des portes qui seront en iroko vernis. J'ai hâte de les poser.
Je pose aussi le vaigrage au plafond de la cabine avant. Je termine mon travail par la préparation des placards du carré.
C'est drôle, autant les autres fois j'étais tout seul sur le chantier et aujourd'hui c'est l’affluence.  Des voitures partout, des bricoleurs en tenue de combat pour peindre, gratter, poncer, ça sent les mises à l'eau prochaines. Pour Brindille ce sera plus tard.
J'ai vu avec le chantier pour une mise sous hangar début juillet afin de terminer le travail sur la coque. J'en profiterai aussi pour repeindre le pont et changer les hublots.
J'ai ramené à la maison la table à carte que je dois modifier et réparer ainsi que l'escalier de descente que je refais entièrement.
Encore de bonnes séances de bricolage en vue dans mon garage.



Petit travail de marqueterie sur un wake. 
Peut-être une idée pour la table à cartes ?


 Cabine avant, penderie et WC repeints
 

Il reste la peinture des coffres et des fonds à faire


L'échelle de bain ouverte


et fermée


 Un taquet coinceur démonté

 Nettoyé et graissé



 Puis remonté

vendredi 23 février 2018

La cabine avant avance....

Avant, il y avait une cabine avant tapissée de moquette rose une peu tachée et bien défraîchie.
Le contreplaqué du plafond avait pris l'eau et partait en quenouille et surtout les seuls rangements étaient sous la couchette et donc pas très accessibles.
Tout ça c'est du passé, ma Brindille a maintenant une belle cabine au vaigrage neuf, au plafond neuf et elle est équipée de cinq placards pour ranger les vêtements de son capitaine de son amoureuse et de ses moussaillons.
Avant de passer au remontage des meubles peints au Mans j'ai refait une autre partie du pont qui avait une petite fuite puis collage du vaigrage. Pas simple quand on travaille seul avec des grandes longueurs et puis cette colle néoprène qui accroche quand on ne veut pas.....
Pour la fixation des portes de placards, heureusement que je suis mis au yoga car visser la tête en bas avec une main pour tenir la vis l'autre main pour tenir le tournevis, il ne reste plus que les jambes pour tenir la porte qui ne doit pas bouger d'un millimètre si je ne veux pas quelle frotte sur les bords...
Compliqué mais réussi.
J'avais prévu de peindre la cloison qui sépare la cabine avant des wc mais le froid qui s'est installé m'a fait reporter mon barbouillage.
Il me restera donc la peinture, installer les petits spots à leds pour l'éclairage et cette partie du bateau sera terminée.
J'ai profité de mon séjour au Minihic pour récupérer d'occasion de l'accastillage sur un First 211 qui était à l'état d'épave après avoir quitté son mouillage tout seul.
J'ai de beaux bloqueurs doubles et des taquets pour ramener toutes les manœuvres au cockpit.
Prochain chantier vaigrage, peinture et remontage des meubles dans la partie wc et penderie.


 Pour mémoire la cabine avant les travaux


Son plafond imbibé d'eau

 Pose du vaigrage


 
 Une nouvelle posture de yoga à méditer...



 Sur cette photo le plafond n'est pas fini



 Mes petites portes avec verrou cocotte et passe doigt en teck





lundi 22 janvier 2018

Fin d'année en travaux

L'année 2017s'est terminée avec 4 jours à travailler sur ma Brindille.
Je découvre mon bateau bien entouré depuis ma dernière visite. Le chantier est rempli de bateaux pour l'hivernage et Brindille sera bien protégée des rafales des tempêtes de fin d'année par ses voisines.
Je suis venu avec des morceaux de contreplaqué prédécoupés pour fabriquer les équipets de rangement que je vais installer dans la cabine avant.
Le travail n'est pas simple avec les angles qui sont tous différents, le bateau qui n'est pas horizontal mais avec de la patience j'y arrive. Je vais avoir cinq équipets dans cette cabine pour ranger mes affaires. Le vent est fort, il pleut beaucoup et je suis bien à bricoler au chaud.
Le travail terminé, je démonte tout pour mettre ces pièces en peinture chez moi.
J'ai apporté les morceaux d'Iroko que j'avais préparés avec Philippe et je peux avancer sur mes encadrements de porte intérieur et sur les glissières de porte extérieur. Des bricoles qui prennent du temps mais qui donneront du charme à ma Brindille.
De retour au Mans j'achète le vaigrage qui viendra couvrir l'intérieur de la coque et le tissu qui recouvrira les petits coussins et qui fera les rideaux. Je transforme ma chambre d'amis en cabine de peinture et je travaille à la toupie sur mes pièces d'Iroko pour arrondir les angles.
Prochaine étape, pose du vaigrage et montage définitif des équipets de la cabine avant.
Ça avance...
 Brindille bien entourée


 Le carré transformé en atelier menuiserie


 Mes équipets posés


 Travail à la toupie dans mon garage


 Mes "belles "pièces d'Iroko


pas mal mon tissu non ?

dimanche 3 décembre 2017

L'hiver, les travaux au chaud

Des nouvelles de ma Brindille en ce mois de décembre.
Cet hiver c'est travaux à l'atelier, dans mon garage ou au chaud dans mon appartement.
Le safran avance bien, après la découpe des quatre morceaux dans du contreplaqué Moabi, assemblage et travail à la défonceuse pour faire la place de la mèche. Cette mèche a été entièrement refaite, plaques d'inox remplacées, belles soudures d'un copain de Steph.
Travail chez Philippe pour tailler tous les morceaux d'iroko qui vont me servir pour les encadrements intérieur des portes, pour le liston, pour les glissières de porte extérieur et pour le support du hors bord et les marches de l'échelle de bain.
J'ai aussi reçu mes hublots et panneaux de pont grâce à Dominique et à la société JDS qui me les a fabriqués à un prix très compétitif.
Merci à tous, amis ou inconnus qui m'aidez dans mon projet, c'est toujours de l'énergie que vous m'envoyez.
J'ai aussi acheté un frigo, mais il a fait un très court passage chez moi. Porte défoncée dans le transport, il est reparti au fournisseur. J'attends son remplaçant.
Les vernis sont maintenant terminés, je suis assez fier de mes portes et tables. Je vais maintenant me mettre à la peinture des pièces que j'ai rapportées



 Découpe des pièces pour le safran


 
 demi safran neuf à gauche, l'ancien à droite


Une belle mèche toute neuve


 

 Philippe au rabotage des pièces d'iroko
 Mes belles portes et ma table de cockpit


 Mes hublots, panneaux de pont et milieu de porte



dimanche 1 octobre 2017

Semaine intense

J'ai réussi à bloquer une semaine de travail sur ma Brindille fin septembre et j'en ai bien profité.
Pour la cuisine :  mon rangement pour les ustensiles de cuisine est terminé, j'ai posé le réchaud et des plaques d'aluminium tout autour de la cuisine. La plomberie est aussi terminée. Il me reste maintenant à trouver un frigo efficace mais pas trop gros pour intégrer ce petit coin.
Le pont de la cabine avant qui est en sandwich balsa et qui avait une grosse infiltration est maintenant réparé. J'ai changé le balsa et refait une stratification par dessus. Opération difficile car le tissu enduit de résine avait la mauvaise idée de vouloir retomber une fois posé au plafond. J'avoue avoir juré plus d'une fois surtout quand je me suis rendu compte que j'avais allégrement caressé la résine avec mes cheveux. Après avoir hésité un moment entre le shampoing à l'acétone et la paire de ciseaux, j'ai finalement pris l'option "on enlève tout en tirant...." douloureux mais relativement efficace.
J'ai aussi préparé tous les bois à peindre de la cabine avant , de la penderie, des wc et du carré. Ponçage, rebouchage des trous à la pâte à bois et ponçage à nouveau. Préparation aussi des fonds du bateau pour une nouvelle peinture.
J'ai terminé par les plans de ma future table à cartes. J'ai hâte d'y être installé.
Vraiment une bonne semaine même si la météo était un peu tristounette. La rencontre avec des voisins très sympas a agrémenté mes soirées solitaires. Petit coup de main pour les aider à régler le mât de leur magnifique X79 et des discussions sur nos projets respectifs.
Maintenant que le travail au Mans va m'occuper jusqu'en mars, je ne pourrai plus faire que des week-ends sur mon beau bateau.



 Ma cuisine prend forme


 Le plafond de ma Brindille , pose du balsa


 Balsa posé et numéroté, il faut tout redéfaire et recoller


Avant la pose de trois couches de tissu de verre

jeudi 14 septembre 2017

Les travaux de l'été

L'été n'a pas été très studieux... J'ai tout de même réussi à avancer un peu.
Le bateau est démâté, le gréement dormant enlevé, l'enrouleur de génois démonté. Le mat est remisé dans un rack au chantier pour l'hiver.
Préparation de l'installation Hifi avec trous pour les hauts parleurs dans le cockpit et à l'intérieur.
Mise en place du réservoir à eaux noires, fabrication d'un placard pour les bottes dans la penderie à cirés. Installation de la vache à eau contre la coque avec une protection en mousse et fabrication d'un meuble de rangement pour les gros ustensiles de cuisine.
Ma fille Juliette est venue m'aider deux jours, elle s'est chargée d'enlever les bandes décoratives de la coque qui étaient d'origine. 43 ans de collage, ça tient.... 
J'ai aussi travaillé chez moi et refait la porte extérieure et la table de cockpit. Je suis dans les vernis et le ponçage. Six couches c'est super beau et résistant mais un peu long.
Sinon j'ai récupéré ma mèche de safran qui a été refaite à neuf par un copain de mon frère et je continue de fabriquer une pelle neuve.

Brindille démâtée 

 

Le mât en vrac... 

 

La tête de mât, tout est à changer  

 

 Ce qu'il y avait sur le mât

 

 Le mât presque tout nu



Découpage pour installer les HP extérieurs 

 

Juliette au travail







lundi 31 juillet 2017

Reprise du travail

Après un petit mois de repos je suis de retour sur mon chantier.
Passage à nouveau par Saint Malo pour récupérer du matériel. J'ai hélas une mauvaise nouvelle, le magasin est en dépôt de bilan. Je peux récupérer ma commande mais je vais devoir rechercher de nouveaux fournisseurs.
Ma Brindille est toujours sagement posée sur ses béquilles et je m'attelle au démontage du reste de l'accastillage, barre d'écoute, mains courantes, balcons et chandeliers. Le pont est maintenant nu et je peux finir le ponçage en prévision de la peinture. Je m'attaque ensuite à la liaison coque pont qui m'avait mis KO la dernière fois... Cette fois je fais attention à mes appuis...
Ce travail me permet de découvrir la raison d'une infiltration dans le sandwich balsa du pont. La liaison coque pont était faite à l'époque avec un joint dur qui avait cassé par endroit et qui laissait passer l'eau. Après un bon  ponçage et nettoyage, je remets un joint souple et j'espère avoir résolu le problème.
Je démonte ensuite la vache à eau pour modifier son emplacement. Elle sera plus basse, plus près du centre du bateau, c'est toujours bien d'avoir les poids centrés et cela me permet en plus de gagner en volume de rangement pour ma cuisine. Dans le même ordre d'idées, les batteries qui étaient dans le coffre arrière seront installées dans un coffre juste sous la descente.
Le temps passe toujours très vite et ma liste ne diminue pas beaucoup mais ce n'est pas bien grave. Comme pour mon voyage, j'ai décidé de ne pas me prendre la tête avec des dates. Je ne me donne pas d'objectif de départ à un moment précis. Je vais avancer dans mes travaux à mon rythme car je veux continuer à profiter des bons moments que la vie peut nous offrir. Je rentre d'ailleurs d'une petite semaine bien agréable passée avec des amis au festival d'Avignon.
Retour sur ma Brindille en début de semaine prochaine pour la démâter et finir la préparation du pont.



samedi 17 juin 2017

Travail écourté...

De retour au chantier de Tanet, j'ai l'envie de bien avancer. 
Petit passage par Saint Malo pour récupérer une partie de ma commande. En voyant tout ce matériel neuf dans de belles boîtes, j'ai l'impression que c'est un peu Noël avant l'heure.
Je m'attaque au pont, démontage de l'accastillage, rebouchage des parties abîmées, ponçage, découpage d'une trappe pour la prise extérieure 220V. J'enlève aussi la bôme et toutes les poulies. Deux bonnes journées de travail sous un très chaud soleil. Pas de baignade le soir, marée basse, mais je teste avec délice ma douche solaire.
J'attaque ensuite le joint coque pont que je veux rendre bien étanche. Perché sur mon escabeau, j'avance petit à petit. Arrivé à l'avant de Brindille, je suis gêné par une vedette à moteur. Un pied sur l'escabeau, l'autre sur la vedette, je me penche et mon pied glisse.... Le balcon arrière de la vedette est bien dur pour mes côtes...
Grosse douleur, j'attends un moment, essaie de reprendre le travail mais c'est vraiment trop douloureux.
Il ne me reste plus qu'à ranger péniblement mon matériel et prendre le chemin du retour. 
Je n'ai pas pris le temps de faire des photos, ce sera pour la prochaine fois, très rapidement j'espère. 


 

mardi 6 juin 2017

Une petite semaine dans la résine

Encore de bonnes journées sur ma Brindille.
J'ai travaillé pendant 5 jours de suite et ma liste a un peu diminué...
Le cockpit est prêt pour la peinture, les trous de l'ancienne électronique sont rebouchés, tous les petits pets aussi. Le capot de la baille à mouillage est réparé, les petites bulles dans le gelcoat rebouchées. J'ai aussi commencé à réaménager la cuisine et modifié l'emplacement de la vache à eau.
 De bons moments de bricolage sous le soleil avec des bains bien agréables le soir dans la Rance pour se décrasser et se délasser.
J'ai aussi profité de ce séjour pour valider ma commande de matériel.
J'ai trouvé chez Uship Saint Malo un très bon accueil, des conseils, des prix très intéressants et comme ils font aussi voilerie et gréement, je n'aurai qu'un seul fournisseur ce qui est bien pratique.
Je profite de cet article pour remercier très chaleureusement Gilbert qui m'a envoyé une caisse remplie d'accastillage de qualité et qui permettra au skipper de Brindille de tirer sur les bouts sans trop se fatiguer. Merci aussi à Manu qui m'a fabriqué mes supports de siège en inox pour barrer au stick (eh oui, je crois que je ne perdrai pas mes habitudes de régatier). Ces gestes d'amitié sont des soutiens très chaleureux.
Je voudrais aussi vous parler des personnes que je rencontre et à qui je raconte mon projet. Leurs encouragements et aussi parfois la petite lueur d'envie dans leurs yeux me font du bien et me confortent dans ma décision. Mon voyage a bien commencé.




Le pied de table du carré restratifié

 Le capot de la baille refait
Le cockpit prêt à peindre

Le capot du coffre latéral réparé au niveau des charnières

 

mardi 9 mai 2017

L'électricité au programme

Mon camion est décidément bien chargé à chaque fois que je prends la route de Minihic. Il faut dire que j'ai prévu de faire beaucoup de choses sur ma Brindille, et les quatre jours prévus vont être bien chargés.
Au programme passage du nettoyeur haute pression, découpe de la nouvelle porte et installation des circuits électriques  12v et 220v.
J'ai beau avoir bien préparé mon travail en amont sur plans je suis un peu perdu au début ne sachant pas trop dans quel ordre passer tous ces fils.... Petit moment de découragement devant l'ampleur de la tâche et puis ça s'organise tranquillement et je trouve une solution à chaque problème. 
Je travaille avec de la musique, compagnon de ma solitude sur ce chantier et je la vis très bien. C'est une bonne préparation des moments de navigation en solitaire...
Le soir dans mon camion maison, je récapitule le travail fait dans la journée, programme la journée suivante avant un bon moment de lecture. ( Je vous recommande d'ailleurs un auteur que j'ai découvert pas hasard, Patrick Lapeyre. La splendeur dans l'herbe, La vie est brève et le désir sans fin, L'homme sœur, de très bon moments de lecture pour moi)
Ces quatre jours passent très vite et je suis bien content d'avoir réussi à faire ce que j'avais programmé.
Le circuit 12 volts est en place, il attend maintenant les batteries et tous les accessoires et quand je serai branché au 220 volts dans un port, j'aurai plusieurs prises de courant disponibles à différents endroits du bateau. Merci à Philippe pour les autocollants qui me permettront de me repérer quand je brancherai les appareils.
Ma porte est découpée, elle retourne au Mans pour ses couches de vernis. 
Le projet avance...



Passage des câbles à la liaison coque pont
 
 Le "plat de nouilles" à l'endroit du futur tableau électrique

Le circuit 220v et son boitier de fusibles